Sorbiers (Loire)

Historique

En 1986, suite à cinq années de diverses expériences en construction en terre, Nicolas Meunier inventa la technique du pisé préfabriqué, dans l’objectif d’adapter la technique traditionnelle du pisé aux contextes économiques et sociaux de l’Europe actuelle.

En 1987, il fît les premières expérimentations du principe de levage et de l’appareillage des blocs. L’année suivante il construisit en pisé préfabriqué une maison individuelle.

Principe

Sur le chantier, le bloc de pisé est fabriqué au sol, dans un moule aux dimensions variables. La terre y est damée par couches successives.

Le bloc est immédiatement démoulé, levé à la grue et positionné sur le mur, sur un lit de mortier de chaux.
Le format maxi des blocs est d’une longueur de 2,20m pour une hauteur de 1,00 et une épaisseur de 0,50.

Caractéristiques :

  • Souplesse architecturale aussi grande que les techniques traditionnelles de pisé
  • Toutes les qualités du matériau sont conservées.
  • Faible investissement en matériel spécifique
  • Nécessite un engin de levage de forte capacité
  • Aucun stockage d’élément
  • Aucun temps de séchage avant mise en œuvre
  • Moins de déplacement de matériel sur le chantier
  • Possibilité de mise en œuvre malgré la pluie
  • Espace au sol, donc aisance pour le coffrage, le remplissage, le compactage, le décoffrage
  • Banalisation et efficacité des gestes à la fabrication
  • Contrôle de la qualité de l’élément avant sa pose
  • Facilité de traiter des points singuliers du bâtiment : stabilisation, réservations, chanfreins, feuillures

Vouloir centraliser la production des blocs, les stocker et les transporter sur plusieurs kilomètres est techniquement très facile mais cela est une aberration sociale et écologique.

Maison neuve en pisé préfabriqué
Maison neuve en pisé préfabriqué

Année

1988

Maitre d’oeuvre

Regis Dumas

Prestation

Construction des murs d’une maison individuelle

Fiche technique réalisée par heliose

PDF - 2.7 Mo

Article la tribune

PDF - 940.9 ko